• Archives

Résumé sur la Savoie

Géographie :

La Savoie est un territoire délimité :

– Au nord par le Lac Léman et le Rhône (frontière avec la Suisse) ;

– A l’ouest par le Rhône jusqu’au Guiers (frontière avec la France) ;

– Au sud par le Guiers puis les lignes de crête depuis le Puy Gris, en passant par le Pic de l’Etendard, le Grand Galibier et le Mont Thabor jusqu’à la Roche Bernaude (frontière avec la France) ;

– à l’est sur les lignes de crête depuis la Roche Bernaude en passant par l’Aiguille de Scolette, les Dents d’Ambin, le Roc du Mulinet, la Pointe des Mines, Lancebranlette, l’Aiguille de Tré la Tête, le Mont Blanc jusqu’au Mont Dolent (frontière avec l’Italie) ;

– toujours à l’est, sur les lignes de crête depuis le Mont Dolent en passant par l’Aiguille d’Argentière, le Cheval Blanc, le Grand Mont Ruan, le Pic de Morclan, jusqu’au ruisseau de la Morge puis le long de la Morge jusqu’à son débouché dans le lac Léman (frontière avec la Suisse).

Le Territoire de la Savoie a été l’un des premiers états sinon le premier qui a eu un cadastre (mappes sardes 1728) et le territoire est entièrement borné (borne tous les 400m et encore existantes), il s’étend sur 10416 km².

Peuple :

Les habitants de la Savoie sont les savoisiens. Le sobriquet de « savoyard » est venu surtout au lendemain de la seconde guerre mondiale. Savoyard est le nom donné aux habitants du département français « Savoie » comme haut-savoyard est donné aux habitants de la « haute-Savoie ». Avant 1960, le mot « savoyard » est utilisé comme insulte : homme rustre, grossier, selon les dictionnaires de cette époque.

Langue :

Notre langue est le français, les plus grands grammairiens de la langue française sont nés en Savoie bien avant l’annexion de 1860 (Claude Favre de Vaugelas, Saint François de Sales,…). Un dérivé nommé l’Arpitan, utilisé plus à l’oral qu’à l’écrit, a été utilisé pour se faire comprendre des Valaisans (Martigny) et le Dauphiné (Grenoble – Lyon), mais les patois sont nombreux et les habitants près des cols utilisaient un patois qui leur permettaient de se faire comprendre par les Piémontais (Turin) et Valdotains (Val d’Aoste) même si ces derniers parlaient parfaitement le français. La langue française est devenue langue officielle en Savoie avant que François Ier ne la décrète officielle pour la France.

Monnaie :

Notre monnaie était la Livre Savoisienne ou Lire, les fonds de la Banque de Savoie ont été récupérés par l’état français et rapatriés à la Banque de France en 1865.

Billet de 50 livres savoisiennes

Les commentaires sont fermés.