• Archives

Lettre ouverte à M. VALLS

« Il n’y a pas de peuple Alsacien, il n’y a qu’un seul peuple français »   Manuel Valls

M. VALLS

La position adoptée par le gouvernement français est critiquable en 2 points :

D’une part, on vient nier par là, l’existence d’une culture et d’un peuple alsacien, alors que tout le monde connait la spécificité de l’histoire alsacienne.

Michel Roccard, premier ministre sous Mitterand a pu lui même reconnaitre que la France ne se composait pas d’une seule culture :

L’ambassadeur américain rapporte que «Rocard, comme l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, croit que l’histoire de France fournit les clés pour comprendre la politique française. Rocard remonte à l’époque de l’émergence de l’État-nation. L’histoire des autres États-nations européens est celle de communautés linguistiques au service de leurs intérêts commerciaux. La France s’est créée par la destruction de cinq cultures — bretonne, occitane, alsacienne, corse et flamande».
«Nous sommes la seule nation européenne qui soit la création militaire d’un État non homogène. C’est ce qui rend la France difficile à gouverner et explique notre difficulté à réformer, notre lenteur», dit Michel Rocard.

Ainsi, M. Valls, vous  ne pouvez affirmer qu’il n’existe rien d’autre qu’une et unique culture française, sans nier le fait que la france se compose d’une multitude de minorités culturelles.

Même si cette négation est critiquable en le premier point soulevé, le principe pourrait afficher une certaine cohérence s’il s’appliquait à l’ensemble des minorités qui compose la france, de la même manière. Or nous avons pu vous entendre défendre l’existence d’un peuple juif relative à l’histoire spécifique des juifs de france : « Les juifs de france sont à l’avant garde de la république ».

Comment pouvez-vous proclamer la prééminence au sein même de la nation française, d’un peuple juif, tout en niant, ne serait-ce que l’existence d’un peuple alsacien ?

Auriez-vous oublié que durant l’affaire Dreyfus, les Dreyfusarts se distinguaient majoritairement en ce qu’ils faisaient partis d’un réseau alsacien !

Ainsi, comment pouvez-vous, parmi cette nation française dont la conscience notamment à l’égard du regard qu’elle porte sur l’histoire du peuple juif, distinguer une minorité en refusant d’admettre qu’elle même a été en partie forgée par un groupe de personne, où chaque individu faisait partie d’un réseau alsacien, ne vous en déplaise !

Par conséquent, comment ne pas être troublé du regard que vous portez sur les peuples qui constituent aujourd’hui la France ?

Comment ne pas s’inquiéter, devant votre démarche négationniste à l’ égard de ceux qui constituent bien souvent malgré eux la nation Française ?

Comment ne pas s’alarmer de ce totalitarisme qui s’infiltre, par vos propos autoritaires, dans nos cœurs et nos esprits ?

Le Peuple millénaire de Savoie fait sienne les paroles de Monsieur Mandela :

« La vérité, c’est que nous ne sommes pas encore libres ; nous avons seulement atteint la liberté d’être libres, le droit de ne pas être opprimés. Nous n’avons pas encore fait le dernier pas de notre voyage, nous n’avons fait que le premier sur une route plus longue et difficile. Un long chemin vers la liberté »

La liberté est un droit inaliénable et aucun groupement ni aucun gouvernement ni aucune organisation supra-nationale ne peut prétendre à la suppression de cet acquis.

La liberté du Peuple de Savoie est déjà gravée dans les cœurs et dans les esprits, et il ne lui reste plus qu’à arracher sa liberté physique.

Le  peuple de Savoie fait sienne les paroles du prophète Mahommet :                                               « Assiste ton frère, (…),  s’il est oppresseur, empêche son oppression et de cette façon tu l’assisteras. »

Rappelez-vous Mr Valls ces paroles d’Antoine de St Exupéry :

« C’est toujours dans les caves de l’oppression que se préparent les vérités nouvelles…. »

La vérité est en marche et le peuple de Savoie, soyez en assuré, y prendra toute sa part. Que vous le vouliez ou non, de profond changement sociétal sont en cours et l’histoire nous a toujours montré qu’il valait de beaucoup mieux les accompagner en étant visionnaire qu’arc-bouté sur un présent délétère……

Comment un Pays telle la France peut, avec un représentant tel que vous, reconnaître des peuples en dehors de ses frontières alors même qu’elle renie ceux qui la compose ?

à 4’20’ :

et tous ces *** qui applaudissent derrière…

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.