Liberté d’expression quand tu nous tiens…

Scoop !

Un hebdomadaire provincial qui, pour ne pas le nommer sera appelé « le Feuf’ny » dans cet article, vient d’être privé par un commissaire-priseur de Thonon les Bains du droit d’y inscrire ses annonces légales concernant les futures ventes aux enchères.

« Le Feuf’ny », pour avoir fait paraître un article sur un berger de St Jean-d’Aulps qui s’était vu retiré par M. Holtz la totalité de son troupeau de brebis durant les dernières vacances estivales, aurait-il été un peu trop loin dans sa liberté d’expression ? Mais surtout, cela relance un beau débat : les vérités ne sont-elles pas toutes bonnes à dire ou à écrire dans ce cas précis ? 

En tout cas « Le Feuf’ny » a reçu de la part de ce commissaire, non pas de police, mais priseur de ne plus publier les futures ventes aux enchères.

Il est vrai qu’en demandant aux savoisiens de venir à la vente aux enchères le vendredi 26 juillet 2013 à Thonon, Claude Cottet n’a certainement pas permis à M. Holtz de rentrer dans ses frais, les 217 têtes vendues pour 8800€ soit 10€ la patte, avec une seule enchère et pourtant trois acquéreurs présents qui ont peut-être eu peur de la dizaine de savoisiens présents mais surtout de la quinzaine de F.F.O. dont il a du aussi régler le déplacement.

Alors, pour rentrer dans ses frais, M. Hotlz a-t-il tout simplement décidé de ne plus payer les parutions dans « Le Feuf’ny » ou a-t-il une dent contre cet hebdomadaire pour avoir dit la vérité ?

A suivre donc…

Les commentaires sont fermés.