• Archives

La Démocratie française au sein de l’ACCA St Gervais – FY

1860, tous les savoisiens connaissent la farce abjecte dont ont eu à faire face leurs aïeux.

2018, une simagrée de votation à de nouveau lieu en Savoie, à en faire pâlir de jalousie Macroléon 1er

Le 23 juin 2018, à Saint Gervais les Bains – FY- se tient l’Assemblée Générale Ordinaire de l’association de chasse locale (ACCA). 3 personnes doivent normalement y être élues selon les statuts et suite à la démission de deux personnes, celles-ci doivent également être remplacées. Après un tour de table 5 personnes (dont une femme) se présentent. Aucune contestation. Les bulletins de votes sont distribués. Le vote a lieu à bulletin secret et à l’énoncé du résultat les 5 membres sont élus au premier tour.

Fin du vote…

Pourtant alors que l’élection vient d’être entérinée, plusieurs voix s’élèvent refusant cette élection et demande un nouveau vote, ils refusaient la présence de cette femme dans le bureau. Nouveau vote accepté par le Président de l’ACCA. Raison invoquée : Aucune !

Mais la présence de ces 5 nouveaux au sein du bureau aurait pu faire modifier l’ordre hiérarchique établi et le Président se trouvait ainsi sur un siège éjectable…

Deuxième vote:

De nombreux votants n’acceptant pas le second vote sortent de la salle : dégoutés par le système ? eux seuls peuvent le dire. 7 personnes alors se présentent alors que 5 seulement l’étaient pour le premier vote. Les pouvoirs des personnes absentes sont distribuées sans aucun contrôle et le dépouillement fût également effectué uniquement par deux personnes du comité sans contrôle extérieur. Les personnes qui “menaçaient” ainsi au premier tour le bureau de l’association” se retrouvèrent évincées purement et simplement.

Bref comme pour tout bon français qui se respecte, lorsqu’un vote dérange, on l’annule.

Heureusement un savoisien présent lors de l’événement dénoncera cet action et sera suivi par ceux qui n’acceptent pas cette mascarade. Nous ne citerons aucun nom, ces personnes dignes de la gestapo vous auraient bien vite envoyées en Allemagne en 1939 si votre tête ne leur convenait pas et ils auraient fait de super-résistants en 1947.

Une autre histoire tout aussi passionnante et étrange pour ce type d’association : on s’aperçoit ainsi à la lecture des compte que l’association de chasse dépense plus d’argent des cotisations dans les frais d’avocat afin d’interdire certaines personnes d’entrer dans l’ACCA plutôt que d’acquérir des animaux pour la reproduction sauvage.

 

Enfin l’ACCA a réussi à mettre en place une réserve de chasse à l’intérieur d’un périmètre dans laquelle se situe un nombre important de résidences principales et des voies où la circulation est importante. Les Sangliers s’en donnent ainsi à cœur joie au milieu des pelouses, détruisant clôtures, parcs, jardins voire champs de blé. Seule consolation, si l’on peut dire, les sangliers percutés par les voitures lors de la traversée des voies mais les chasseurs n’y sont pas perdant puisque si l’accident est déclaré, ils récupèrent la bête…

Serge Ducroz – St Gervais Le Fayet – dont le champs de blé a été détruit par les sangliers.

Ce blé bio lui sert à fabriquer son pain qu’il vend lors des différentes manifestation organisées sur sa commune et dont le bénéfice est reversé aux différentes associations de St Gervais. Pas de blé, pas de pain, pas d’argent.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.