• Archives

Un point sur les incendies en Grèce

De notre Ambassadeur de Savoie en Grèce – D. Tsikas – le 27 juillet 2018 (traduction : Google Traduction)

“À la Conférence de Presse hier le président et les ministres ont dit que la veille tout avait bien marché et ils ont accusé les victimes parce que certaines des maisons dans cette zone ont été construites dans les années 80 et 90 sans autorisation …!

Donc, selon le gouvernement, les seuls responsables sont les gouvernements précédents et les propriétaires.

Mais la vérité est qu’il y a quelques jours le Service de Prévision National avertissait des hausses de températures et que le vent soufflerait fort dans cette zone où se trouvent beaucoup de pins. Mais l’état ne faisait toujours rien. Le feu s’est éteint quand il a atteint la mer. Il n’y avait aucun plan de secours par l’état dans cette zone, je ne dis pas ceci parce que je n’aime pas beaucoup le gouvernement actuel, mais de par mon expérience de 7 ans en tant que sauveteur volontaire de la Protection Civile grecque.

La zone entière est détruite, des milliers de voitures ont brûlé et plus de 1000 maisons détruites partiellement ou totalement à cause du feu (elles n’ont  pas encore été enregistrées officiellement puisque non déclarées).

Jusqu’à présent 87 personnes sont décédées, mais il y a encore beaucoup de disparus qui sont probablement morts dans les maisons incendiées et ils ne les trouveront que dans les prochains jours.

De nombreux pays ont offert leur aide, mais ce n’est plus nécessaire car le feu ne brûle plus. A ce jour, il n’y a pas vraiment besoin d’aide car les blessés sont toujours dans les hôpitaux, mais il y en aura sûrement besoin au cours des prochains mois. Les principales nécessités seront surtout la nourriture et les vêtements.

Et bien sûr, toutes ces organisations “humanitaires” qui sont en Grèce pour aider les réfugiés, n’ont offert aucune aide aux personnes qui ont besoin d’aide maintenant dans la région sinistrée”

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.