• Archives

Courrier pour l’ONU et l’Europe

Depuis 5 ans nous dénonçons lors des différents forums des minorités qui se tiennent au Siège de l’ONU à Genève les agissement de l’état français en Savoie : son non respect des traités, de notre peuple, de notre histoire, de notre territoire…

Depuis le 17 novembre et le soulèvement de ceux qui se nomment eux-mêmes les Gilets Jaunes, nous nous apercevons que le gouvernement français ne respecte même plus son propre peuple.

Malheureusement, ces exactions ont un effet néfaste sur le territoire de la Savoie et son peuple, les forces armées françaises et les forces françaises d’occupation déjà très présentes et intimidantes en Savoie sont aujourd’hui montées d’un cran.

Demain, le 8 décembre, un quatrième acte semble déjà être prévu contre ce semblant de démocratie que nous dénonçons depuis plusieurs années.

Nous en appelons aux rapporteurs de l’ONU et du Parlement Européen pour vous rendre compte sur place des revendications légitimes que nous demandons.

La Savoie n’est pas la France, historiquement, géographiquement, juridiquement ; nous n’avons plus à subir le joug français qui détruit la Savoie à petit feu au sens propre comme au figuré depuis le 17 novembre 2018. Tous ces agissements sont le fait de français situés sur le sol de la Savoie qui, depuis des décennies nous envahissent à raison de plus de 10000 habitants par an pour une population d’un peu plus d’un million de personnes. Hier c’était l’état français qui nous asphyxiait, aujourd’hui c’est son peuple qui s’en prend à notre territoire contre un homme qui n’est pas notre président.

Notre Savoie a toujours été pacifique, notre combat a toujours été pacifique et la Suisse, de par les traités de 1815, 1816, … nous doit assistance, elle se doit donc d’intervenir en Savoie pour le maintien de l’ordre, par respect pour nos ancêtres qui ont permis à la République de Genève d’intégrer la Confédération Helvétique en tant qu’Etat. Il ne s’agit plus d’un problème d’ingérence dans les affaires françaises, il s’agit de faire respecter le droit international, l’inexistence de l’enregistrement du Traité de Turin de 1860 auprès du Secrétariat de l’ONU conformément au traité de Paris de 1947 doit permettre également à TOUS les autres états européens de rétablir sans délai l’ordre et la sécurité en Savoie pour qu’ensuite les français puissent faire valoir leurs droits sur leur président et que la paix revienne en Europe.

L’Europe des Peuples prendra une sérieuse avance avec la reconnaissance de la Savoie et la fin de l’indigestion française dont tous les peuples d’Afrique ont aujourd’hui eu un jour ou l’autre affaire ; il n’y a pas un pays au monde qui n’ai pas eu maille à partir avec la France, cette suprématie doit s’arrêter aujourd’hui !

Le retrait de la France du Conseil de Sécurité de l’ONU doit également être mise à l’ordre du jour sans délai, son intégrité à l’encontre du choix d’un peuple est mis à mal et aucune discussion n’étant possible, la France ne doit plus pouvoir intervenir dans un conflit externe tant que les conflits internes n’auront été réglés démocratiquement.

La Savoie n’est pas la France, les problèmes français ne doivent plus nous impacter, l’intervention militaire de l’ONU est malheureusement la seule solution aujourd’hui pour faire valoir la parole d’un peuple méprisé depuis 158 ans. Un seul Casque Bleu permettra de faire revenir le calme en Savoie en quelques minutes alors qu’en trois semaines d’émeute aucune solution n’a permis d’apaiser le peuple français de Savoie.

Il ne s’agit pas de discuter de la Liberté d’un Peuple mais d’agir sans délai pour que deux peuples puissent vivre sans guerre chacun chez soi

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.